Le cododo

Le cododo ou co-sleeping est le fait de dormir avec une autre personne, ici l’autre personne est « bébé ». Il peut se faire dans la même chambre avec bébé dans son lit ou avec bébé dans le même lit que nous (cette pratique est interdite en France).

Si l’on observe d’autres civilisations, on se rend compte que beaucoup de parents dorment avec leur bébé dans la même chambre et/ou dans le même lit. Cette pratique qui peut nous paraître absurde en France est tout à fait normale dans des pays comme la Chine (90 % des bébés dorment avec leurs parents) ou la Suède (50 % de cododo).

Pourquoi en France le cododo est-il pointé du doigt ?

Certains l’accusent d’être responsable de la mort subite du nourrisson, d’autres disent que cela casse les relations conjugales ou que ça crée des enfants dépendants… mais comme pour l’allaitement c’est juste un manque d’informations. On a trop tendance à se faire des idées sur les choses qu’on ne connaît pas avant même d’avoir pris le temps de s’informer.

« cododo et mort subite du nourrisson »

C’est une inquiétude que beaucoup ont, et je la comprends tout à fait d’ailleurs le risque existe c’est pour quoi il faut absolument respecter certaines règles pour éviter que cela arrive, il ne faut pas pratiquer le cododo :

1)         Si la mère n’allaite pas. Les mères qui allaitent sont en connexion avec leur bébé, quand bébé manifeste des signes d’éveil, la maman se réveille automatiquement.

2)         Si la mère a fumé ou bu de l’alcool, car cela diminue ses capacités et ses réflexes.

3)         Le lit ne doit pas être encombré de coussins et couettes afin d’éviter que bébé ne s’étouffe avec.

4)         Éviter de faire dormir bébé au milieu, car papa n’a pas le 6e sens. Bébé doit dormir entre maman et le mur. Attention à ne pas laisser de trou entre le lit et le mur sinon bébé pourrait se coincer.

D’ailleurs depuis peu, l’OMS, l’UNICEF et la COFAM (coordination française pour l’allaitement maternel) recommandent d’installer le lit de bébé dans la chambre parentale pendant les 6 premiers mois pour diminuer le risque de mort subite du nourrisson, et fournissent une liste détaillée des règles de sécurité à adopter pour le partage de lit en toute sécurité.

« cododo et vie de couple »

Souvent les parents qui pratiquent le cododo ont le droit à des « ah ! Mais vous n’avez plus de moments à vous ! » et pourtant la vie de couple ne se résume pas à la chambre parentale il y a d’autres pièces dans la maison et c’est lorsque bébé dort que les parents prennent du temps pour eux et cela ne dépend pas de l’endroit ou bébé dort.

La maison comporte plusieurs pièces et en général nous ne dormons pas en même temps que nos enfants.

« cododo et dépendance des enfants »

Le cododo est pratiqué depuis des siècles en Asie et en Afrique, et il n’a pas était recensés d’enfant qui n’arrive pas à quitter le nid familial. Bien au contraire, le fait de dormir avec son enfant lui donne un sentiment de sécurité et facilite par la suite son autonomie.

Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau (animatrice et ancienne présidente de la Leche league France) a écrit : « ce n’est que quand ses besoins de proximité sont satisfaits qu’un individu peut s’éloigner de sa figure d’attachement pour explorer le monde extérieur ».

Mon histoire avec le cododo :

Tout a commencé lorsque j’ai accouché de ma fille, un accouchement par césarienne qui m’a marqué à VIE. À près 5 jours passés à l’hôpital, nous voilà de retour à la maison avec notre petite princesse. Comme beaucoup de parents font pour leur premier enfant, nous avions préparé sa chambre, mis de la peinture, une commode pour ranger ses vêtements, un lit à barreaux avec de beaux draps… bref, tout était prévu pour qu’elle passe de bonnes nuits et qu’elle dorme jusqu’au matin. Donc comme prévu, nous la mettions dans sa chambre le soir, et je devais me lever toutes les heures environ pour aller l’allaiter, c’était vraiment fatigant physiquement et mentalement sans compter que ma cicatrice me faisait toujours mal.

Nous avons tenu 2 ou 3 jours comme cela. Ensuite nous avons décidés de mettre le lit dans notre chambre, collé au nôtre, là encore, je me levais toutes les heures pour la prendre, l’allaiter et la remettre dans son lit, ce n’était pas chose facile. Surtout lorsqu’il fallait la remettre dans son lit, ça relevait du parcours du combattant. Petit à petit je la faisais dormir dans notre lit, d’abord 1 h, puis 2, puis 4 et enfin toute la nuit. Oui j’ai choisi la facilité, mais au moins cela m’a permis de dormir un peu. Avec un bébé qui pleure toute la nuit à cause de coliques et qui ne dort pas plus d’1 h d’affiler les nuits étaient vraiment courtes et fatigantes, il fallait vite trouver une solution pour ne pas devenir folle.

Avec le cododo, bébé se réveillait souvent, mais cela n’impactait pas trop mes nuits étant donné que je n’avais pas de mouvements à faire et qu’est ce que ça m’a fait du bien. En plus de ça ma cicatrice avait du mal à cicatriser ça me tirait toujours donc j’étais assez limité dans mes mouvements.

Par la suite nous avons pris la ferme décision de nous débarrasser des lits et de passer au matelas au sol comme les Japonais. On dormait sur le grand matelas et bébé sur son petit matelas. Au fil du temps elle est vite venue nous rejoindre.

Certains pensent que le cododo détruit les relations de couples, mais si c’était le cas, les familles qui cododote auraient des enfants unique et en général c’est tout le contraire.

Aujourd’hui nous sommes 4 et le cododo est toujours d’actualité. Nous avons gardé notre grand matelas (180) et rajouté un matelas 1 place. On dort à 3 sur le grand lit, chacun à sa place et cela n’affecte en rien notre vie de couple ni la relation avec nos enfants.

 

À votre tour, dites-moi ce qui pourrait vous freiner dans la pratique du cododo ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Aucun produit dans le panier.