Ce qu’on ne te dis pas sur l’après accouchement

Es-tu prête à découvrir les secrets inavoués des mamans ? Te sens-tu de taille à les affronter ? Ou préfères-tu garder ton innocence jusqu’au moment fatidique ? Ce moment où tu découvriras par toi-même l’effroyable vérité et où tu ne pourras plus faire demi-tour ?…

Si tu es encore là, je te félicite, tu dois être une personne courageuse dans la vie. Après tout, ne dit-on pas « mieux vaut prévenir que guérir ? » alors accroches-toi bien, nous allons commencer 😱😉

On se prépare à la grossesse et même à l’accouchement, on prend des cours de préparation à l’accouchement mais personne ne parle de l’après. Lorsque ton bébé est sorti. Ah si on te dit que tu seras la plus heureuse car tu viens de mettre au monde l’amour de ta vie mais la vie de maman réserve de nombreuses surprises et ça commence dès la maternité.

1) Au secours, ça n’arrête pas de couler

Si tu fais partie du pourcentage de femmes qui ont des règles abondantes et douloureuses tous les mois, laisse-moi te dire que tu vas pouvoir te reposer pendant 9 mois c’est un réel soulagement. Malheureusement dans cette vie, tout se paye un jour ou l’autre. En effet ces 9 mois de répit vont être compensés par des saignements de 1 mois. Tu saigneras entre 30 et 40 jours. C’est ce qu’on appelle les lochies. Sous ce nom barbare se cache une réalité peu glamour. Une fois le bébé expulsé, des torrents de sang vont commencer à couler emportant avec eux des bouts de tissus (je te passe les détails). Ne pense pas que tu vas sortir ta petite serviette hygiénique invisible avec ta jolie culotte en coton que tu as l’habitude de porter à part si tu souhaites te changer toutes les 5 min. Il va falloir sortir le grand jeu. La maternité te fournira une espèce de serviette ultra rembourrée avec un filet de pêche en guise de slip. A Dieu le glamour. Pense à mettre dans ta valise de maternité des serviettes hygiéniques spéciales lochies où des serviettes maxi-nuit ça t’évitera les fuites.

D’ailleurs la sœur confectionoumK en propose des lavables.

2) Les contractions continuent

Tu as géré les contractions de l’accouchement avec succès (péridurale ou pas) tu penses qu’après ça, tu vas pouvoir te reposer. Que nenni (expression de vielle qui signifie « eh bah non ! »), après avoir rempli son rôle durant ces 9 derniers mois et après avoir occupé toute la place dans ton ventre, ton utérus, doit retrouver sa place et sa taille habituelle. Pour ce faire, il doit se contracter, on appelle ça les Tranchées. Aïe aïe aïe. Les contractions seront plus douloureuses lorsque bébé sera en train de téter. Eh oui, la tétée produit de l’ocytocine qui va faire contracter ton utérus.  Plus tu vas avoir d’enfants et plus les tranchées seront douloureuses 😁

Pour palier à ces douleurs, tu peux utiliser les bonnes vieilles bouillottes chaudes de mamie à poser sur le ventre. Sinon, juste après ton accouchement, la sage-femme te fera une jolie réserve d’antidouleurs près de ton lit. N’hésite pas à t’en servir 😊

 

3) A l’aide, les seins le font mal

Quelques jours après ton accouchement, tu commences à ressentir des petits pico picotement dans les seins, ces petits picotements vont devenir de plus en plus fort et tu vas sentir tes seins durcir ensuite, un peu de lait va couler de tes seins. C’est la montée de lait !! Pout certaines femmes, elle passe inaperçu mais pour d’autres, ça fait hyper mal. Pour te soulager, tu dois absolument mettre bébé au sein.

4) Difficultés à s’asseoir

Aie, tu ne tiens pas sur tes fesses, alors tu te rabats sur une fesse mais tenir des heures comme ça, relève de la torture. Tu finis donc par adopter la position allongée. Tu ne comprends pas pour quoi mais en y réfléchissant bien, tu as de fortes chances d’avoir eu une épisiotomie. C’est une coupure de plusieurs centimètres entre le vagin et l’anus ayant pour but de faciliter la sortie du bébé. Je te vois te dire : « ça va si c’est pour m’aider » non, non et non cela va te coûter quelques points de suture qui vont te pourrir la vie. Tu t’assoiras avec difficulté de peur qu’un fil saut ou tout simplement par ce que tu as horriblement mal. Mais ce n’est pas tout, si tu as de la chance, tu as sûrement écoper de quelques hémorroïdes dûes aux différents changements qui surviennent durant la grossesse.

5) Sauts d’humeurs

Pendant la grossesse, on produit une grande quantité d’hormones nécessaire au bon déroulement de celle-ci. Une fois que bébé est parmi nous, tout doit se remettre en place et revenir à la normale, la quantité d’hormones va chuter et cela va provoquer des perturbations et pas des moindres. Tu vas être tristes sans raison, certains souvenirs douloureux vont refaire surface, tu te poseras mile et une question qui peuvent te faire douter de ta capacité à être une bonne mère. Je me souviens encore pour mon troisième bébé, la première semaine à la maison était vraiment tendue. J’étais une boule de nerf, je m’énervais pour rien. Il suffisait que les enfants fassent un petit bruit pour que ça me mette hors de moi. J’étais vraiment incontrôlable et pourtant je ne le faisais pas exprès.

On ne s’en rend pas compte mais c’est une période très difficile pour les mères. D’ailleurs, beaucoup d’entre nous déprime ou pire encore finissent en burn-out. C’est le fameux baby blues.

6) La perte de poids prend du temps

Dans les films et les séries, tu vois souvent cette scène ou la femme va à l’hôpital pour accoucher, elle accouché en 2 sec et 1h après, elle est toute pimpante. Elle est maquillée, marchà normalement et a déjà retrouvé sa taille de guêpe. Heureusement qu’on sait toutes que les films et séries ne reflètent pas toujours la réalité 😁

Dans la vraie vie, à part quelques chanceuses qui perdent rapidement leurs kilos de grosses, pour la majorité des femmes cela prends du temps. Surtout pour celles qui n’allaient pas.

Car oui l’allaitement étant très énergivore, il aide à perdre un peu de poids.

Le vrai secret pour perdre du poids c’est la bonne hygiène de vie. Une bonne alimentation, boire beaucoup d’eau et te remettre au sport dès que possible.

7) Difficultés à aller le trône

Durant Les quelques jours que tu passeras à la maternité, les sages-femmes ne vont cesser de te demander si tu es allé à la selle. Et pour cause, l’accouchement met les muscles du bassin à rude épreuve surtout lorsqu’on pousse pendant des heures. Alors c’est tout à fait normal que le système digestif fonctionne au ralenti. Ça prendra un peu de temps avant que tu puisses aller sur le trône. Et lorsque l’envie de faire caca (appelons un chat, un chat) se présentera, tu risque d’être bloqué. C’est ce qu’on appelle une constipation psychologique.

Je me souviens (toujours pour le troisième car c’est le plus récent), j’avais peur de pousser car cela me rappelait les poussées lors de l’accouchement. Je crois que j’avais peur qu’un autre bébé en sorte (hihihi) 🤣🤣🤣

8) Chute de cheveux

Durant la grossesse, tout le monde te dit que tu es belle, resplendissante, tu es au summum de ta beauté.  Ta peau n’a jamais été aussi lisse et lumineuse, ton sex-appeal est au plus haut et tu as gagné 10 cm de longueur de cheveux d’un coup. Merci les hormones.

Mais voilà, après l’accouchement, la chute des hormones va entraîner avec elle tous ces petits privilèges. Tu vas perdre une quantité plus ou moins importante de cheveux (cela dépend de chaque femme). Finie la chevelure de Raiponse, bonjour les cheveux dans la brosse.

Pour minimiser la perte, mise sur les huiles végétales telles que l’huile de Fenugrec ou de sésame qui ont une action antichute et protectrice. Pense également à faire des masques protéinés pour les renforcer.

9) Ça brûle quand on fait pipi

Si tu as eu la chance d’avoirs des points de suture (épisiotomie, déchirure…), laisse-moi te dire que ça va être très douloureux. La chaleur de l’urine sur les sutures, va faire mal, très mal même. Je ne sais pas si tu as déjà eu une infection urinaire, si c’est le cas, la douleur sera à peu près la même peut-être même pire.

Pour apaiser la douleur, je te conseille d’avoir avec toi un bidet portable ou une bouteille d’eau que tu utiliseras en sûr toi en même temps que le pipi sortira. Cela va aider à contrecarrer l’acidité de l’urine.

Pense à beaucoup boire tout au long de la journée pour réduire l’acidité de l’urine. Qui dit urine moins acide, dit moins de picotement en urinant.

10) Difficultés à marcher

Étant donné que l’utérus et tous les autres organes de l’abdomen sont en train de reprendre leur place, ton centre de gravité va avoir tendance à tirer vers le bas. Et lorsque tu voudras te lever, tu risques d’avoir de grosses surprises. Je t’épargne les gaz et le sang qui continuera de couler et je te parle de l’apesanteur, la sensation d’avoir le vertige et de ne pas pouvoir tenir debout. Lorsque tu voudras te lever, prends ton temps et accordes-toi des temps de pose. Si par « chance » tu as pris la péridurale, tu risques de ressentir une légère pression dans le dos. Une sensation d’avoir le dos en compote due aux effets de l’anesthésie.

Comme tous les désagréments précédents, cela finira par passer. Il suffit de faire preuve de patience.

11) Ton périnée, tu rééduqueras

Ton périnée cet ensemble de muscles situés au niveau du bassin, est mis à ride épreuves durant la grossesse et l’accouchement. Il va donc falloir le raffermir un peu après l’accouchement si tu ne veux pas te retrouver à porter des Tena plus tard. Oui, t’as bien lu, les couches culottes pour adultes.

Alors certes ce n’est pas très agréable d’avoir une personne qui te trifouille le vagin (maintenant y a les sondes) mais c’est important de le faire, ça évitera à ton périnée de se ramollir et à toi de devoir porter des couches plus tard.

Ce petit article est un cadeau pour toutes les futures mamans, bien sûr je parle de ma propre expérience et de celle de certaines femmes avec qui j’ai pu échanger à ce sujet.

Si on aborde facilement les maux de la grossesse et de l’accouchement, on parle très peu du post-partum. Peut-être pas pour éviter de faire peut aux futures mamans mais je pense qu’il vaut mieux être prévenu afin de se préparer psychologiquement à affronter cette période difficile.

 

Qu’en pensez-vous les mamans ? Avez-vous d’autres situations à partager avec les futures mamans ?

Amicalement

Umfilistine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Aucun produit dans le panier.